BD : Riche, pourquoi pas toi ? de Marion Montaigne, Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot

riche-extrait

Avant de parler de Riche, pourquoi pas toi, je préfère prévenir : cette BD ne vous donnera aucune astuce pour augmenter votre capital. Vous pouvez donc continuer à gratter des Millionaire et à jouer au Loto pour espérer faire partie des happy few qui peuvent fuir l’hiver à Saint-Barth’ et entrer dans une boutique place Vendôme sans avoir l’impression d’être un misérable avorton. Et encore, rien ne dit que la Français des Jeux puisse contribuer à faire de vous un riche, même en cas de victoire.

Au début de Riche, la famille Brocolis fait la rencontre de deux étranges sociologues, Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot. Depuis trente ans, ceux-ci s’intéressent à la notion de richesse, c’est-à-dire les codes, les privilèges et les habitudes intégrées dès l’enfance qui différencient ceux qu’on peut dire riches de ceux qui ont, simplement, de l’argent. Lorsque la famille Brocolis gagne une somme substantielle au Loto, ils pensent accéder à cette richesse, mais le couple de sociologues va bien vite les détromper.

riche pourquoi pas toi montaigneRiche n’est donc pas tant l’histoire de l’heureuse famille, désormais détentrice d’une poignée de millions, que de celle des « vrais » riches, ceux qui le sont depuis la naissance et qui lègueront leur fortune à une dynastie toujours plus puissante. Marion Montaigne s’appuie sur l’oeuvre des deux sociologues pour livrer des explications d’une grande clarté sans pour autant simplifier le discours à outrance. Il faut dire qu’elle est une habituée de la vulgarisation puisqu’on la connaît surtout pour son blog Tu mourras moins bête (à lire de fond en comble si vous ne le connaissez pas encore) qui propose depuis plusieurs années des BD de vulgarisation scientifique sur des sujets aussi divers que la sexualité des animaux ou les effets de l’apesanteur sur le corps humain. On retrouve ici son style faussement brouillon très expressif et ses guest-stars caricaturées de manière, disons, personnelle. Je regrette juste l’absence des traditionnels Bogdanov, mais c’est vrai qu’ils ont moins leur place ici que sur le blog – on se contentera, entre autres, d’une Catherine Deneuve des plus délicieusement douteuses.

 marion-montaigne-riche-site-batman

Avec l’humour qu’on lui connaît, Marion Montaigne s’attaque donc à des sujets des plus sérieux tels que les mécanismes en cause dans la crise des subprimes, la confiscation du pouvoir par les élites financières, la violence symbolique exercée à l’encontre de ceux qui n’ont pas intégré les codes et le savoir-être lié à la richesse. Le propos des deux sociologues, adeptes de la fête de l’Huma et des espadrilles, penche très clairement à gauche mais Marion Montaigne, avec sa pédagogie habituelle, s’efforce de coller aux faits – évitez cependant d’offrir Riche à votre cousin trader pour Noël. Pour tous les autres, c’est un cadeau très recommandable qui donnera peut-être envie d’aller se plonger dans les ouvrages plus traditionnels de Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot.

platypus fullplatypus fullplatypus fullplatypus fullplatypus gray

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *