La Place d’Annie Ernaux

la-place-ernaux19_epicerie

Annie Ernaux fait partie des grandes figures de la littérature actuelle autour desquelles on s’écharpe encore : faisant déjà figure de classique pour certains en raison de sa démarche autobiographique novatrice et systématique, ses oeuvres sont considérées par d’autres comme des textes banals et racoleurs. Il était temps que je me fasse un avis et j’ai choisi pour cela la Place, publié en 1984, et qui reste emblématique de l’oeuvre d’Ernaux, notamment car il fut son premier grand succès, couronné par le prix Renaudot.

Dans la Place, Annie Ernaux évoque son enfance à Yvetot, où ses parents tiennent un bar-épicerie. Bien qu’il s’agisse d’un récit autobiographique, le personnage principal n’est pas, à proprement parler, l’auteure elle-même mais son père. Le processus d’écriture est déclenché par la mort de celui-ci, et revient sur sa vie, son ascension sociale surtout, lui qui est le premier de sa lignée à pouvoir acheter les murs dans lesquels il habite et qui, de simple ouvrier, devient le gérant de sa petite entreprise, à laquelle il dédie tous ses efforts et sacrifie sa santé.

LaplaceAnnieErnauxLa Place n’est cependant pas simplement l’hommage d’une fille envers son père. La particularité de la démarche d’Annie Ernaux – et cela vaut, je crois pour toute son oeuvre – est de s’efforcer de garder une parfaite neutralité et de se servir de son expérience personnelle pour tendre à une universalité sociologique. Plus que son père, c’est le père de famille, en général, qui intéresse Ernaux, et l’homme qui, venu d’un monde très modeste, parvient à s’élever légèrement. Le plus intéressant, dans la Place, est l’analyse des tensions qui existent entre un complexe de classe manifeste, qui pousse à s’émanciper des origines, et la crainte d’être perçu comme un nanti ou un traître. A ce titre, la relation entre Annie Ernaux et ses parents lorsqu’elle quitte le foyer familial pour entamer une licence de lettres est très révélatrice : on sent la fierté des parents de voir leur fille faire des études, et en même temps leur incompréhension face à une forme de travail qui ressemble, pour eux, à de l’oisiveté.

Au fil du temps, le fossé se creuse : la fille et les parents n’ont plus les mêmes manières, les mêmes idées, les mêmes aspirations. Annie Ernaux souffre du syndrôme du transfuge de classe. La Place est une tentative de retrouver l’enfant qu’elle était, de reconstituer sa pensée. L’intérêt de la l’approche de l’auteure réside ici : dans cette écriture autobiographique au scalpel, qui ne fait pas dans le sentimental mais tente d’analyser l’enfance à l’aune de principes sociologiques. Le résultat est, assez naturellement, aride et peu séduisant. On ne peut toutefois pas nier l’originalité de cette démarche autobiographique.

platypus fullplatypus fullplatypus fullplatypus grayplatypus gray

Sur le même thème :

10 Comments

  1. Contrairement à toi, le style sec et froid me plaît et je ne trouve pas les livres de l’auteures arides. Ils sont courts, directs ; j’aime quand l’écriture va à l’essentiel sans s’embarrasser de considérations oiseuses. Annie Ernaux est l’une des écrivains que j’aime lire régulièrement, je pioche dans son œuvre.

    • Je suis assez d’accord avec toi sur l’économie de moyens en général, mais j’aime bien tout de même trouver une patte, un style. Ici, la volonté d’atteindre une certaine objectivité rend le tout un peu trop « scolaire » pour moi…

    • Je ne pense pas en lire d’autres dans l’immédiat : j’ai toujours peur de la répétition chez les auteurs qui se concentrent sur l’autobiographie ou l’autofiction. Mais dans quelques temps, peut-être !

  2. Je n’ai jamais lu Annie Ernaux, et un autre m’attend quelque part dans ma PAL… Un jour viendra ! (Dis donc, c’est sacrément joli par ici, et ça a changé depuis mon dernier passage !)

  3. Plus ça va, et plus je me dis qu’il faut que je persévère… mais j’ai déjà essayé 3 fois de lire ce texte et à chaque fois j’arrête au bout de même pas 10p.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *