Au pays du p’tit de Nicolas Fargues

lenlevement-de-michel-houellebecq-780395l

« Volontiers moqueur et ricanant, tout est chez lui [le Français] sujet à dérision et à “diminutivisation” du monde, y compris l’objet de ses aspirations les plus profondes, lesquelles sont en premier lieu tournées vers les loisirs et les plaisirs de bouche : un p’tit resto, un p’tit ciné, un p’tit café, une p’tite balade, un p’tit week-end, un petit bordeaux, un petit dessert, etc. »

Le pays du p’tit dont il est question, c’est donc (on s’en doutait) la France ; la France, son déclin, son incapacité à s’adapter au monde moderne, et les Français, ces râleurs flemmards et un peu beaufs sur les bords. Au pays du p’tit, c’est l’essai publié par Romain Ruyssen, héros et narrateur du roman de Fargues, sociologue de son état, vaguement réac’, bref un de ces polémistes à la petite semaine comme on en entend tous les jours sur toutes les ondes.

Au-pays-du-ptitEt comme n’importe lequel de ces polémistes, Ruyssen fait du bruit ; on l’invite un peu partout, y compris à l’étranger, ce qui lui permet de rencontrer de jeunes lectrices naïves et admiratives avec qui il trompe sans scrupules sa compagne pour se rassurer sur son pouvoir de séduction, qu’il sent s’effriter depuis qu’il a passé le cap des quarante ans.

En résumé : un pauvre type sur le retour, lâche et cynique, au bord de la misère sexuelle. Si ça vous rappelle les personnages d’un certain écrivain à succès qui n’aime pas que les médias s’intéressent à lui, vous n’êtes pas les seuls. Rajoutez là-dessus une couche de satire de la société française dont on ne sait plus, au bout d’un certain temps, comment la prendre (Ruyssen est largement moqué et trop désagréable pour être pris au sérieux, mais ses thèses infusent tout de même abondamment le roman) et vous obtenez un parfait ersatz de roman houellebecquien, banal, vain et prévisible malgré quelques trop rares éclats de drôlerie.

platypus fullplatypus halfplatypus grayplatypus grayplatypus gray

 

Sur le même thème :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *