15 livres pour 2015

platypus d'or

Pour la troisième fois depuis l’ouverture de ce blog, c’est le moment de faire le bilan et de distribuer bons et mauvais points pour l’année qui vient de s’écouler (ce qui est toujours un moment de plaisir intense, c’est mon côté instituteur vieille France : j’adore distribuer les bons points).

Une année d’une grande richesse du côté de la littérature, avec notamment une belle rentrée de janvier et, en fin de compte, une rentrée de septembre de plutôt bonne tenue même si, encore plus que d’habitude, médias et prix ont surtout vu triompher la médiocrité (coucou les Académiciens). A titre plus personnel, ce fut un grand cru pour la lecture puisque j’ai retrouvé mon rythme de 2013 avec 173 livres lus et environ 110 chroniqués ici (je ne désespère pas de rattraper mon retard et de chroniquer les 60 manquants), auxquels s’ajoutent une dizaine de chroniques sur Balises, le webmagazine de la Bpi, où j’interviens maintenant tous les mercredis (notez ça quelque part dans vos tablettes ou suivez-moi sur Facebook pour ne pas rater ces articles). Je suis aussi presque venu à bout du 2015 Reading Challenge.

Il n’a donc pas été difficile de trouver 15 romans sortis en 2015 à mettre en avant pour ce classement de fin d’année – au contraire, le choix a été cornélien et plusieurs ont échoué aux portes du top…

(Cliquez sur les couvertures pour accéder au billet consacré à chacun de ces romans)


 

TOP 3 Vernon Subutex2015 aura été l’année de Vernon Subutex, ce disquaire ruiné, condamné à vivre dans la rue avant d’être sauvé par une poignée d’amis réunis autour de lui comme dans une abbaye de Thélème d’un genre nouveau. Avec sa construction qui n’est pas sans rappeler certains grands feuilletons du XIXe – avec un peu plus de sexe, de drogues et de rock’n’roll -, Vernon Subutex fait partie des projets les plus excitants de l’année, et la parution du tome 3 est sans doute un des évènements les plus attendus de l’année littéraire à venir.


Entre les deux il n'y a rienEntre les deux il n’y a rien fait partie des expériences de lecture si puissantes qu’il est difficile d’en parler ensuite. En faire un résumé semble à chaque fois une trahison. Disons cette fois qu’il y est question des années de plomb et des années SIDA, et entre les deux de l’éveil au monde d’une conscience politique, celle d’un des auteurs les plus précieux du paysage littéraire français actuel.


TOP 1 L'infinie comédieComment pouvait-il en être autrement ? Après presque vingt ans d’attente, le chef d’oeuvre de David Foster Wallace nous parvient, héroïquement traduit par Francis Kerline et Charles Recoursé, nous permettant enfin de réaliser à quel point il mérite son statut de livre culte parmi les livres cultes. Brillant, foisonnant, résumant à lui seul une bonne partie de la littérature américaine de ces cinquante dernières années, c’est le genre de livre qu’il faudrait absolument emporter sur une île déserte.


De votre côté, vous avez plébiscité plus particulièrement les billets consacrés à trois livres, de manière assez imprévisible parfois ! Car s’il était évident que Soumission de Houellebecq attiserait votre curiosité, tant on en a parlé au début de l’année, le pari n’était pas gagné pour Lisières du corps de Mathieu Riboulet, ni pour Phénix de Raymond Penblanc, qui est pourtant l’article le plus consulté cette année sur le blog. Une bonne nouvelle et un bon signe car ce beau roman, grave et lumineux, aurait mérité plus d’écho dans les médias. Je me dis qu’en plus de prouver votre bon goût, cela montre peut-être qu’à ma toute petite échelle, je peux aider à faire connaître des coups de coeur passés inaperçus…

Merci donc à vous tous qui êtes passés par ici et vous êtes manifestés tout au long de cette année, que nous ayons été d’accord ou non ! Il ne me reste qu’à vous souhaiter une excellente année, tant sur le plan des découvertes littéraires que d’un point de vue plus personnel, et à vous dire à très bientôt pour les premières lectures de 2016 !

Sur le même thème :

25 Comments

  1. « Entre les deux il n’y a rien » et la découverte (enfin!) de Riboulet autour duquel je tournais depuis des années a été pour moi aussi un des grands moments de 2015. Ne me reste plus qu’à sortir en 2016 ses autres titres qui patientent sur mes étagères.

    • Je l’ai découvert avec le superbe les Oeuvres de miséricorde, et il m’en reste moi aussi beaucoup à découvrir parmi ses premiers… Tant mieux !

  2. j’aime beaucoup ton blog qui, tout en étant très accessible, met en lumière des ouvrages dont on parle peu dans la blogosphère et dans les médias.
    Je note L’Infinie Comédie ( bien sûr!) et le Riboulet dont les thèmes éveillent mon intérêt.

  3. Je note « Vernon subutex » malgré mes réticences 😉 et le Wallace of course… j’ai été ravie de suivre ton blog en 2015, j’aime tes avis tranchés et tes choix souvent originaux. Je continue en 2016 et en profite pour te souhaiter une année remplie de découvertes dans tous les domaines !

    • Merci beaucoup ! Tu sais que je peux parfaitement te retourner les compliments, et je te souhaite de même une très bonne année ! A bientôt 🙂

  4. Merci pour ces suggestions, on n’en a jamais vraiment assez… et la présentation est originale. Bonne année de lecture 2016 !

  5. Oserais-je m’attaquer à L’infinie comédie ? Sinon à part le Khadra qui est aussi dans mon top 15, je suis plus réservée sur les romans de Despentes et Marion Richez. J’ai le Diane Meur dans ma PAL mais tout le reste représente de potentielles découvertes ( je note en particulier Mathieu Riboulet)

    • L’infinie comédie, c’est bien moins effrayant dès qu’on le commence ! Pour ma part, dès la 50e page c’était plié, et je l’ai dévoré en quelques jours (des journées de vacances, certes).
      Du côté de Despentes, ce qui m’inquiète c’est surtout qu’on n’ait aucune nouvelle du tome 3 (qui, après un dernier report, devait sortir en janvier..)
      Quant à Riboulet, je ne peux que te recommander encore une fois Entre les deux il n’y a rien ou Les oeuvres de miséricorde… Je pense que tu ne serais pas insensible à son style !

  6. Aucun titre en commun avec toi, mais j’ai très envie de découvrir enfin Despentes. Merci pour cette jolie sélection qui me pousse à découvrir des titres que j’ai peut-être croisés trop vite.

    • Vernon Subutex est un excellent moyen, je trouve, de découvrir Despentes ! Avec le troisième tome qui devrait (enfin) arriver dans les mois qui viennent, c’est l’occasion 😉

  7. 2016 sera peut-être l’année où je relirai enfin Despentes, Vernon m’attend.
    Quant à Riboulet, je note précieusement, je sens que je vais adorer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *