Yes Please d’Amy Poehler

yes please poehler en tete

Si vous n’avez pas visionné l’intégralité de Parks and Recreation, la série qu’Amy Poehler a mené tambour battant pendant sept ans, vous ne pouvez sans doute pas comprendre les attentes que peut susciter Yes please. Peut-être même ne savez-vous pas qu’Amy Poehler est purement et simplement une des personnes les plus drôles du monde. Auquel cas je ne peux que vous conseiller de fermer cette page – vous y reviendrez plus tard, je vous fais confiance –  et de courir combler cette terrible lacune dans votre culture télévisuelle.

Si vous faites partie de ceux qui se sont régalés des tribulations de Leslie Knope, vous pouvez en revanche sans doute comprendre mon excitation au moment d’entamer ce memoir que l’Observer a considéré comme « Wickedly funny and razor sharp » d’après un macaron sur sa couverture. Et comment en attendre moins ? Comme le dit la quatrième : « Dans un monde parfait, nous serions tous amis avec Amy Poehler ». Et Yes please devrait être le moyen, pendant quelques heures, de faire semblant.

leslie knope - yes - yes please

yes please poehlerEt c’est super chouette, qui n’a pas envie de boire un verre ou de partager une gaufre avec Amy Poehler pour qu’elle vous raconte ses années de formation dans sa troupe d’improvisation, sa rencontre avec Tina Fey (également dans le top 5 des personnes les plus drôles), ses premiers succès au sein de l’équipe du Saturday Night Live ? Qui n’a pas envie de tout savoir des coulisses de ses sketchs avec Jimmy Fallon, Kristen Wiig (sérieuse candidate pour le podium elle aussi), Sarah Silverman, Rachel Dratch, Louis CK, et – pour faire court – la totalité de ceux qui font l’humour aux Etats-Unis aujourd’hui ?

Mais voilà, quand on boit un verre avec des amis, on ne peut pas toujours se limiter au positif. Il y a forcément un moment où la conversation glisse sur des sujets personnels un peu plus douloureux. Des problèmes de couple, des kilos à perdre, des crises de doute. Tout ça n’épargne pas Amy Poehler qui a beaucoup de choses à dire sur son divorce et sur le poids qu’elle a pris pendant ses deux grossesses. Bien sûr, quand c’est votre meilleure amie qui vous parle de ça, vous êtes tout prêt à vous montrer à l’écoute et réconfortant (et à vous resservir discrètement un verre), mais a-t-on vraiment envie de lire ce genre de banals atermoiements sous la plume d’une actrice qu’on ne connaît en réalité ni d’Eve ni d’Adam ?

leslie-no-yes please

Ce genre de livres tient en quelque sorte du passage obligé, maintenant, pour des célébrités comme Amy Poehler. Aziz Ansari, Tina Fey, Mindy Kaling et bien d’autres ont également publié des ouvrages de ce genre, entre l’autobiographie, le livre de développement personnel et le récit humoristique. C’est, a priori, quelque chose de très américain, qui a bien du mal à traverser l’océan : même si je suis ravi d’avoir l’occasion de revoir des sketches comme Debbie Downer ou le discours d’ouverture des Golden Globes 2015 par Amy Poehler et Tina Fey, même si Amy Poehler a évidemment des choses inspirantes à dire – notamment sur la place des femmes dans les médias -, je ne ressens pas vraiment le besoin d’être coaché pour booster ma confiance en moi ou qu’on me recommande de rire au moins trois fois par jour. D’autant plus qu’il m’aurait suffi pour ça de revoir n’importe quel épisode de Parks and Rec.

knopecocky_yes please

platypus fullplatypus fullplatypus grayplatypus grayplatypus gray

Sur le même thème :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *