Les Saisons de Maurice Pons

déluge (basilique saint marc) - illsutration les saisons

Je vais ici pouvoir écrire, écrire, écrire. Je vais vider mon cœur de tout son pus. Il ne m’arrivera rien, j’en ai la conviction. Et pourtant, hier encore, j’ai été traversé par une image : lorsque ce crâne de mouton m’est tombé dans les pieds, je l’ai vu soudain multiplié par mile fois lui-même, j’ai revu l’amoncellement des charniers que je ne veux plus voir, et le sourire des dents humaines; j’ai senti à nouveau la brûlure de l’enfer. Oui, j’ai cédé encore à la tentation de l’image… En serai-je jamais délivré ? C’est mon livre qui m’en délivrera.

Voilà ce qu’écrit Siméon, le personnage principal des Saisons, à son arrivée dans le village où il a choisi de s’installer.… Lire la suite

Rabbit, run (Coeur de lièvre) de John Updike

rabbit-run-illustration-lapin

Rien ne distingue plus Harry Angstrom de n’importe quel autre homme de son âge habitant Mount Judge, dans la banlieue de la ville de Brewer, en Pennsylvanie. A vingt-six ans, il se retrouve marié à Janice, qui le plus souvent l’indiffère, père d’un petit garçon et employé à des boulots stupides – le tout dernier consistant à faire du porte-à-porte pour vendre des « MagiPeeler », gadget dernier cri permettant d’éplucher ses légumes à toute vitesse.

Pourtant Harry a été quelqu’un. Au lycée, lorsque sa haute taille lui permettait de flotter au-dessus de la masse, il était connu comme un des meilleurs joueurs de basket de l’histoire de la ville ; surnommé « Rabbit », un surnom qui lui colle encore à la peau, on le pensait même promis à un bel avenir.… Lire la suite

Uranie de Camille Flammarion

_uranie_et_melpomene_38456

Dans la famille Flammarion, on se souvient peut-être plus facilement d’Ernest, fondateur il y a bientôt 150 ans de la célèbre maison d’édition qui perdure encore aujourd’hui. A la fin du XIXe siècle, cependant, c’est certainement Camille, son frère aîné, qui tient le haut du pavé. Astronome, romancier, vulgarisateur passionné, il parvint à transmettre au grand public les dernières théories de la science de son temps. C’est d’ailleurs un de ses essais, L’Astronomie populaire, qui assure à la maison de son frère un de ses premiers succès.

Uranie, publié une dizaine d’années après ce best-seller, se propose à nouveau de porter à la connaissance du lecteur un certain nombre de découvertes récentes.… Lire la suite

Hector d’Antoine de Montchrestien

Tout comme Scédase d’Alexandre Hardy, le Hector de Montchrestien figure dans le premier volume de l’anthologie du Théâtre du XVIIe siècle de la Pléiade. Ecrit et joué la même année, en 1604, Hector est d’un abord plus facile, la langue semblant moins vieillie, mais se révèle rapidement bien plus archaïque dans la façon d’envisager l’art de la scène.

Si l’on s’intéresse à l’histoire du théâtre, cela ne manque pas d’intérêt : on pourra notamment relever le rôle très important du chœur, qui évoque encore fortement le modèle antique dont s’éloignera le théâtre baroque puis classique. On pourra aussi trouver étonnant de voir Montchrestien adopter si fermement le point de vue des Troyens, faisant notamment du grec Achille un méprisable traître quand on est plutôt habitué à le voir traité en héros. … Lire la suite

Scédase ou l’hospitalité violée d’Alexandre Hardy

Avant Corneille, avant Racine, il y eut Hardy. Si on ne lit plus beaucoup ce dramaturge auteur de plus de 600 pièces (dont une trentaine seulement a été conservée), si on le joue encore moins, c’est surtout parce que sa langue, nourrie de tournures à l’antique et d’effets de syntaxe qui déroutent le lecteur contemporain, est bien plus difficile que celle de ses successeurs de l’âge d’or du théâtre classique.

Scédase, courte pièce en cinq actes inspirée d’un chapitre de Plutarque évoquant le viol de deux jeunes femmes par des nobles Spartiates qu’elles ont accueillis conformément aux principes de l’hospitalité, commence d’ailleurs bien difficilement.… Lire la suite

Refuges de Léon-Paul Fargue

refuges - leon paul fargue - illustration moulin rouge

Au terme de sa vie, Léon-Paul Fargue ajouta à son imposante bibliographie, essentiellement composé de recueils de poésie, une poignée de petits ouvrages, entre la chronique et l’essai, parmi lesquels figurent deux livres de souvenirs sur Paris : le Piéton de Paris et Refuges.

Fargue, né en 1876 est évidemment un témoin privilégié pour explorer le Paris bohème de la première moitié du vingtième siècle. Lui qui fut un familier de Mallarmé et un grand ami de Ravel, qui était en train de déjeuner avec Picasso quand il fut frappé de l’attaque qui le laissa hémiplégique jusqu’à sa mort, a mille anecdotes à conter à la fois sur Paris et sur ses habitants les plus notoires.… Lire la suite

La Cité de l’indicible peur de Jean Ray

la cité de l'indicible peur - jean ray - illustration

La petite bourgade paisible d’Ingersham tremble. Curieusement, depuis que l’inspecteur Triggs y a pris sa retraite, il s’y passe des choses étranges. Des ombres passent, des miroirs deviennent trompeurs… Alors quand le propriétaires des Grands Magasins d’Ingersham décède brusquement, pratiquement dans les bras du mannequin de bois qui lui sert de compagne, Ingersham cède à la panique – autant que le légendaire flegme anglais le permet, du moins. De vieilles rumeurs ressuscitent : et si « ils » étaient revenus ? « Ils » ? Des spectres sans doute, qui profitent du brouillard persistant dans ce coin de l’Angleterre pour passer inaperçus.

On n’en saura guère plus, pendant longtemps, malgré l’enquête de Triggs, bien obligé de reprendre du service.… Lire la suite

Terres lorraines & Jean Des Brebis d’Emile Moselly (double Prix Goncourt 1907)

terres lorraines - illustration - moisson début XXe siècle

Il n’aura fallu que cinq ans, cinq prix pour que nos dix jurés du Goncourt deviennent des experts de l’embrouille. C’est qu’il est contraignant, ce fichu testament d’Edmond ! Que l’on doive couronner un « ouvrage d’imagination en prose », passe encore ; que l’on privilégie la jeunesse, soit ; mais devoir, systématiquement, nommer un ouvrage paru dans l’année ? Voilà qui est pénible.

Car voilà qu’en 1907, les jurés du Goncourt tombent sur un recueil de nouvelles publié pour une première fois en 1904… Mais réédité par Plon en 1907. Ce recueil, Jean des Brebis ou le livre de la misère d’Emile Moselly, ne fait certes pas l’unanimité – il faut plus de tours de scrutin que d’habitude, et Moselly ne finit par l’emporter que par six voix sur dix.… Lire la suite

Lectures 2016 – Bilan

Voici venu, encore une fois, le temps de vous adresser mes meilleurs voeux pour la nouvelle année… Et de jeter par la même occasion un coup d’œil sur celle qui vient de s’écouler. L’année 2016, honnie par tous (pour toutes les célébrités qu’elle nous a pris, entre autres), a-t-elle été généreuse en matière de littérature ? Pour moi, ce fut une année en demi-teinte avec, surtout une rentrée de septembre plutôt médiocre, dans laquelle figuraient un grand nombre de textes sympathiques, certes, mais d’où n’a véritablement émergé qu’une poignée de livres remarquables. La tendance se confirme chaque année : c’est plutôt dans la rentrée de janvier que se concentrent maintenant les pépites…

Malgré cela, je n’ai jamais autant lu puisque j’ai passé cette année la barre des 250 livres (273 pour être exact : ça devient presque inquiétant, et c’est exactement 100 de plus qu’en 2015), parmi lesquels 94 ont été chroniqués ici, et 29 du côté de Balises, le webmagazine de la Bpi, pour un total de 123 – un peu moins de la moitié donc.… Lire la suite

Challenge classique 2016 : le bilan

challenge - don quichotte

L’année dernière, Stephie me proposait de reprendre le fameux Challenge classique qui a cours depuis des années sur la blogosphère et qui consiste simplement à lire et chroniquer un classique par mois. Déjà que je n’avais jamais réussi à tenir ce rythme, j’allais en plus devoir me coller à l’organisation ! Et, un an après, c’est avec grand plaisir que je tire le bilan de ce challenge qui a, à nouveau, été largement suivi et avec lequel je ne me suis pas trop mal dépatouillé – même si je dois remercier les participants pour leur patience lorsque je tardais à mettre à jour l’index des billets…

Comment se porte donc le challenge en cette fin 2016 ?… Lire la suite