Carnet d’un imposteur de Hugo Horiot

Carnet d'un imposteur_7497Le premier livre de Hugo Horiot, l’Empereur c’est moi, avait rencontré un certain succès en 2013 en raison de l’étrange histoire qu’il racontait : celle d’un garçon autiste, muet jusqu’à ses six ans, profondément gêné dans ses relations avec les autres, qui était parvenu à se transformer au prix d’un grand effort sur lui-même et d’un changement de prénom en un adulte raisonnablement sociable, et comédien par-dessus le marché.

Cette histoire, qui est bien celle de Hugo Horiot, est à nouveau mise en scène dans Carnet d’un imposteur, de l’enfance à l’arrivée sous le feu des projecteurs et donc des critiques, qui trouvent bien étrange qu’un autiste puisse sembler si à l’aise dans le monde et devant les caméras – l’occasion de démentir quelques idées reçues sur l’autisme.… Lire la suite

Robinson de Laurent Demoulin

Robinson a dix ans. Il joue, court, crie, comme n’importe quel enfant. Mais Robinson ne parle pas. Pas le moindre mot depuis sa naissance : Robinson est autiste. Robinson n’accepte aucun « non », n’est pas propre, voire joue avec ses excréments dès qu’il en a l’occasion, jette ses jouets par la fenêtre, s’y jetterait aussi si celle-ci n’était pas, comme absolument tout ce qui peut présenter un danger dans une maison, aussi sécurisée qu’un coffre de la Banque de France.

Être le père de Robinson, c’est nécessairement du sport. Non seulement il n’est pas toujours facile de comprendre le bonhomme, mais surtout il faut faire avec un enfant de dix ans qui se comporte le plus souvent comme s’il en avait deux ou trois.… Lire la suite