Carnet d’un imposteur de Hugo Horiot

Carnet d'un imposteur_7497Le premier livre de Hugo Horiot, l’Empereur c’est moi, avait rencontré un certain succès en 2013 en raison de l’étrange histoire qu’il racontait : celle d’un garçon autiste, muet jusqu’à ses six ans, profondément gêné dans ses relations avec les autres, qui était parvenu à se transformer au prix d’un grand effort sur lui-même et d’un changement de prénom en un adulte raisonnablement sociable, et comédien par-dessus le marché.

Cette histoire, qui est bien celle de Hugo Horiot, est à nouveau mise en scène dans Carnet d’un imposteur, de l’enfance à l’arrivée sous le feu des projecteurs et donc des critiques, qui trouvent bien étrange qu’un autiste puisse sembler si à l’aise dans le monde et devant les caméras – l’occasion de démentir quelques idées reçues sur l’autisme.… Lire la suite

La Place d’Annie Ernaux

la-place-ernaux19_epicerie

Annie Ernaux fait partie des grandes figures de la littérature actuelle autour desquelles on s’écharpe encore : faisant déjà figure de classique pour certains en raison de sa démarche autobiographique novatrice et systématique, ses oeuvres sont considérées par d’autres comme des textes banals et racoleurs. Il était temps que je me fasse un avis et j’ai choisi pour cela la Place, publié en 1984, et qui reste emblématique de l’oeuvre d’Ernaux, notamment car il fut son premier grand succès, couronné par le prix Renaudot.

Dans la Place, Annie Ernaux évoque son enfance à Yvetot, où ses parents tiennent un bar-épicerie.… Lire la suite