Data Transport de Mathieu Brosseau

courrier

Au début du roman, M. naît une deuxième fois. Repêché, nu, par un cargo nommé Data Transport, dans les eaux de l’océan. Comme un nourrisson, il ne maîtrise qu’à peine le langage : seule une lettre passe ses lèvres, le B. A la fois babil et bégaiement, il le répète inlassablement.

Etant donné son infirmité, M. trouve un métier qui ne nécessite quasiment aucun contact avec d’autres. Il est chargé de traiter, dans un centre de tri postal, les NPAI – N’habite Pas à l’Adresse Indiquée -, des lettres qui se sont égarées. A travers ces fragments, le plus souvent nébuleux mais bavards, M.… Lire la suite