Watership Down de Richard Adams

watership down-rabbits - dessin animé

Aux éditions Monsieur Toussaint Louverture, non seulement on peut se vanter d’avoir un catalogue à peu près irréprochable, mais en plus, on sait comment allécher le lecteur à coups de teasers, d’extraits et d’aperçus des (toujours très belles) couvertures à venir. Il arrive même que ça marche trop bien puisque je n’ai pas pu résister à l’envie de lire Watership Down de Richard Adams dans sa version originale, avant même que sa nouvelle traduction soit publiée par l’éditeur bordelais le 15 septembre. Il faut dire, avec les arguments de cette brochure, comment résister ?

Me voilà donc parti à la découverte de ce best-seller mondial méconnu en France, qui a peut-être souffert d’une première traduction mal orientée, ou bien de son ambivalence – de son statut de roman d’aventure mettant en scène des petits lapins, qui n’a rien cependant d’un roman pour enfants… Car si les grandes lignes du récit – un groupe de héros décide de quitter sa garenne, pourtant fort bien organisée et hospitalière, suite au pressentiment funeste de Fiver (Fyveer dans la nouvelle traduction), le Cassandre de la bande, et afin de s’établir dans une prairie plus verte – ont tout du gentillet récit d’aventures animalières, il ne faut pas longtemps pour réaliser que Richard Adams s’adresse à un public tout ce qu’il y a de plus mature.… Lire la suite

2084, la fin du monde de Boualem Sansal

big-brother-1984

En intitulant son dernier roman 2084, Boualem Sansal se place évidemment dans la lignée du 1984 de George Orwell. On s’attend naturellement à y trouver un univers dystopique dominé par un chef suprême tyrannique, et c’est effectivement le cas : le monde dans lequel évoluent Ati et Koa, les deux héros de 2084, se réduit à un immense pays, l’Abistan, gouverné par un être quasiment mythique, Abi, représentant sur terre du dieu Yölah.

Au programme : surveillance des masses, lavage de cerveau, injustices à volonté et purges régulières. Ati et Koa sont les premiers à flairer quelque chose de louche, et ils entament un périple qui les entraîne aux confins de Qodsabab, la capitale de l’Abistan, là où un ghetto rassemble les mécréants, fidèles de Balis – Satan, en gros -, puis dans les méandres de l’Abigouv où ils recherchent Nas, un ministre soudainement déchu pour sa mauvaise gestion d’une découverte archéologique.… Lire la suite