La Cité de l’indicible peur de Jean Ray

la cité de l'indicible peur - jean ray - illustration

La petite bourgade paisible d’Ingersham tremble. Curieusement, depuis que l’inspecteur Triggs y a pris sa retraite, il s’y passe des choses étranges. Des ombres passent, des miroirs deviennent trompeurs… Alors quand le propriétaires des Grands Magasins d’Ingersham décède brusquement, pratiquement dans les bras du mannequin de bois qui lui sert de compagne, Ingersham cède à la panique – autant que le légendaire flegme anglais le permet, du moins. De vieilles rumeurs ressuscitent : et si « ils » étaient revenus ? « Ils » ? Des spectres sans doute, qui profitent du brouillard persistant dans ce coin de l’Angleterre pour passer inaperçus.

On n’en saura guère plus, pendant longtemps, malgré l’enquête de Triggs, bien obligé de reprendre du service.… Lire la suite

L’Affaire Arnolfini de Jean-Philippe Postel

L'Affaire Arnolfini - epoux arnolfini - van eyck

C’est un tableau que l’on connaît tous, que l’on a déjà vu des dizaines de fois – en reproduction ou en vrai, à la National Gallery de Londres où il est exposé depuis le milieu du XIXe siècle – ; un tableau qui semble à la fois relever de l’évidence et qui, pour peu qu’on le regarde de près, fait naître des abîmes de perplexité. Ce tableau, c’est celui des époux Arnolfini qu’a peint Jan Van Eyck au XVe siècle.

Si vous l’avez forcément vu, et que vous êtes sans doute au courant de l’analyse la plus simple du tableau, censé représenter un riche couple de marchands les Arnolfini, comme l’indique le titre (apocryphe) du tableau, et entourés de divers objets qui forment un réseau de symboles évoquant la vie conjugale – confort des pantoufles, fidélité du petit chien, etc -, peut-être n’êtes-vous pas familier, en revanche, des nombreuses questions qu’il suscite.… Lire la suite

Intérieur nuit de Marisha Pessl

lynch - lost highway - intérieur nuit

Il a fallu sept ans à Marisha Pessl pour donner un successeur à la Physique des catastrophes. Un laps de temps remarquablement long entre un premier et  un second roman, la règle dans ce cas étant plutôt la rapidité – on a si vite fait d’être oublié, noyé dans le flot ininterrompu de jeunes auteurs prometteurs. Une anomalie qui à elle seule traduit la place particulière qu’a pris Marisha Pessl, en deux romans seulement,  dans les lettres américaines. Car il faut bien ces longues années pour élaborer les grandes machines littéraires que sont la Physique des catastrophes ou Intérieur nuit.… Lire la suite

Sable de Wolfgang Herrndorf

sable

Publié aux petites éditions Thierry Magnier, Sable nous arrive d’Allemagne déjà auréolé de plusieurs prix, et généralement salué comme un roman brisant les limites entre les genres et dont la construction serait d’une intelligence remarquable. Même si sa publication française est restée discrète, elle a été accompagnée des mêmes louanges, ici et là, dans la presse. D’abord publié en 2011, Sable est le récit de la quête d’identité de Carl, devenu amnésique après avoir reçu un violent coup sur la tête. Lorsqu’il se réveille, dans une grange au milieu du désert, son seul souvenir est celui de quatre hommes en djellaba qui l’ont poursuivi avant de l’assommer.… Lire la suite

Le Soleil de Jean-Hubert Gailliot

lions délos

Dans les îles grecques le soleil brille comme nulle part ailleurs : sa lumière semble chauffée à blanc, et rien dans le paysage ne semble lui offrir de prise. Les ombres sont comme effacées, annulées. Le Soleil, qui commence entre Mykonos et Délos, n’est pourtant fait que de zones d’obscurité, de faux-semblants fantomatiques et de nébulosités.

On y suit Alexandre Varlop, héros qui peine à s’incarner, occasionnellement à la recherche de son ombre qu’il croit disparue, et qui se trouve à Mykonos suite à la demande d’une amie éditrice. Celle-ci lui a offert 50.000€ pour partir à la recherche d’un manuscrit mythique, le Soleil, dont l’auteur reste inconnu mais qui serait passé entre les mains de Man Ray, d’Ezra Pound et de Cy Twombly, marquant durablement leur productions.… Lire la suite

Les Erections américaines d’Amanda Sthers

Police_at_Sandy_Hook

Le 14 décembre 2012, Adam Lanza, 20 ans, tue sa mère par balle puis se rend à l’école élémentaire de Sandy Hook où il ouvre le feu. En dix minutes , il abat 26 personnes puis se suicide.

Lorsqu’Amanda Sthers découvre ce fait divers à la télé, elle ne peut s’empêcher de penser qu’un de ses enfants a l’âge de ceux qui ont été tués par Lanza. Elle devient obsédée par cette histoire, qui lui semble être un symbole des dysfonctionnements de la société américaine. Après avoir fait quelques recherches, elle décide de partir enquêter sur place et réserve un vol pour New-York.… Lire la suite