La Maison des épreuves de Jason Hrivnak

la maison des epreuves - oedipe et le sphinx de gustave moreau detail

Il y a quinze ans, Claro permettait au lectorat français d’accéder au roman la Maison des feuilles de Mark Z. Danielewski, déjà auréolé alors d’un statut d’oeuvre-culte. Claro, qui s’était certes déjà fait un nom aussi bien pour ses traductions que pour ses propres romans, garde depuis une certaine aura qui explique qu’il soit à ma connaissance un de seuls traducteurs français-anglais suivi de près par certains lecteurs – dont je fais partie – , là où tant de traducteurs restent anonymes.

Pas étonnant donc que Claro suscite à nouveau l’intérêt lorsqu’il propose aux Editions de l’Ogre sa traduction de la Maison des épreuves.… Lire la suite

Le Zeppelin de Fanny Chiarello

le-zeppelin-chiarello-hindenburg

Les habitants de La Maison, petite bourgade dont on ne saurait estimer la situation géographique « sans se lancer dans une série de calculs basés sur d’infimes indices épars au fil des chapitres », sont plutôt habitués aux situations qui sortent de l’ordinaire. Entre les objets qui disparaissent quotidiennement – du bête trousseau de clés à l’imposant frigo – comme si la ville était posée sur un autre Triangle des Bermudes et les impulsions collectives qui voient nombre d’habitants victimes de l’obscur syndrome de Canard-Bouée jeter leurs possessions dans le canal, La Maison a sa dose d’extravagance. Et Dieu sait que tous ses habitants n’ont pas une vie facile, entre Nadine qui doit arbitrer un concours de poésies écrites par des gamines férues d’équitation, Silas dont tous les amis ont disparu dans un accident d’autobus ou encore Ilona, l’étudiante polonaise qui vient de massacrer sa colocataire agaçante et se demande ce qu’elle va bien pouvoir faire maintenant.… Lire la suite

La Maison dans laquelle de Mariam Petrosyan

La Maison Dans Laquelle - mariam petrosyan - dos

Car la Maison exige une forme d’attachement mêlé d’inquiétude. Du mystère. Du respect et de la vénération. Elle accueille ou elle rejette, gratifie ou dépouille, inspire aussi bien des contes que des cauchemars, tue, fait vieillir, donne des ailes… C’est une divinité puissante et capricieuse, et s’il y a bien quelque chose qu’elle n’aime pas, c’est qu’on cherche à la simplifier avec des mots. Ce genre de comportements se paie toujours. Voilà, maintenant que vous êtes prévenus, on peut continuer à discuter.

Je le paierai, cet article, puisque je m’apprête à essayer de mettre en mots cette Maison dans laquelle dont je viens tout juste de sortir, encore incertain quant à ce que j’y ai découvert, encore mal assuré quant à la façon de l’expliquer à ceux qui n’ont pas fréquenté ses couloirs obscurs.… Lire la suite