D’après une histoire vraie de Delphine de Vigan

misery-1990-rob-reiner-12268-MLM20057626114_032014-F

Delphine de Vigan a eu fort à faire en 2011. Non seulement le roman qu’elle a consacré à sa mère s’est vendu à 800.000 exemplaires, mais elle a de plus reçu le prix Fnac du roman, le prix Renaudot des lycéens et le prix des lectrices Elle. A la clé, une tournée promotionnelle interminable et un nombre incalculable d’interviews, dédicaces et rencontres avec des lecteurs. De quoi lessiver n’importe qui.

Une fois le tourbillon un peu calmé, reste à se poser une question, celle que lui posaient presque tout les lecteurs : « que peut-on écrire après ça ? » C’est là qu’entre en scène L., une jeune femme rencontrée à une soirée chez des amis, dont l’admiration pour l’auteure est d’abord suffisamment flatteuse pour cimenter une amitié naissante, avant de devenir légèrement menaçante…

Lire la suite

La Maladroite d'Alexandre Seurat

Elle s’appelle Diana – ça n’est déjà pas un très bon départ dans la vie. Elle est maltraitée par ses parents. Elle est battue, affamée. Quand on lui demande d’où viennent les bleus et les marques sur son corps, elle répond qu’elle est maladroite. Lorsque le roman d’Alexandre Seurat commence, il est déjà trop tard pour la sauver.

Ce n’est pas par la voix de Diana qu’Alexandre Seurat, primo-romancier, choisit de raconter cette terrible histoire d’une enfance brisée, mais par celles des adultes qui l’ont croisée, entourée, et qui n’ont rien pu faire pour elle ; principalement ses instituteurs successifs, les directrices de deux écoles qu’elle a fréquenté, sa grand-mère et sa tante.… Lire la suite