Article 353 du code pénal de Tanguy Viel

Rien ne destinait Martial Kermeur, ancien ouvrier spécialisé dans les chantiers navals, à se retrouver dans le bureau d’un juge, suspecté d’avoir commis un meurtre. Sa vie n’est certes pas un long fleuve tranquille et le plan social dont il a été victime, malgré la confortable indemnité reçue, donne un goût d’échec à tout ce qu’il entreprend. Mais il semble avoir trouvé son équilibre, grâce au maire de sa commune qui lui a proposé de s’occuper du château vieillissant qui trône sur les hauteurs de la ville en attendant qu’un riche acheteur vienne le retaper.

Les vieilles pierres défraîchies n’attirant guère les vocations, Martial passe là quelques années.… Lire la suite

Le Crime du comte Neville d’Amélie Nothomb

le-crime-de-lord-arthur-savile-08

Lorsque j’ai ouvert ce blog, l’objectif principal était de garder une trace de chacune de mes lectures. A très peu d’exceptions près, j’ai rédigé un billet sur chaque livre lu depuis deux ans. Paradoxalement, le plus difficile est de s’attaquer aux oeuvres que j’ai aimées le plus intensément – de peur de ne pas leur rendre suffisamment justice. En général, les billets sur les livres que je n’aime pas sont rapidement expédiés (c’est toujours plus facile d’être méchant). Le cas du Nothomb de cette année est, cependant, un peu nouveau : comme quoi, bloguer est une aventure de tous les jours.… Lire la suite

Dans les bois éternels de Fred Vargas

licorne-cerf

Autant l’avouer tout d’entrée : je ne lis jamais de polars, je n’aime pas ça. Certains peuvent se creuser la tête pendant trois cent pages pour découvrir avant le héros qui a tué le Colonel Moutarde dans la chambre jaune avec le premier volume des oeuvres complètes d’Agatha Christie ; pour ma part, si je suis d’humeur, j’attends que ça se passe en m’ennuyant poliment ; si ce n’est pas le cas je vais directement voir la fin et baste. Je ne sais pas ce que c’est de finir de lire à trois heures du matin parce qu’on veut absolument connaître le fin mot de l’histoire : en toute simplicité, je m’en tape.… Lire la suite