Les Groseilles de novembre d’Andrus Kivirähk

groseilles-de-novembre-kivirahk-couverturecomplete-dubois

Si vous avez lu l’Homme qui savait la langue des serpents d’Andrus Kivirähk, il est fort probable que vous ayez l’espace d’un instant considéré de passer vos prochaines vacances en Estonie, d’entreprendre un master sur la littérature balte ou d’acheter la méthode Assimil pour apprendre la langue de Kivirähk. Le master excepté, je n’ai pour ma part pas totalement renoncé à ces projets. Mais en attendant de m’y coller pour de bon, je me suis dit qu’il fallait surtout que je lise les Groseilles de novembre, le second roman de Kivirähk publié par le Tripode et considéré nous dit-on comme un des meilleurs parmi la trentaine d’ouvrages qu’il a publiés.… Lire la suite

Le Livre des êtres imaginaires de Jorge Luis Borges

griffon - livre des etres imaginaires - borges

Peut-être cela vous a-t-il échappé mais le blog sort aujourd’hui d’une assez longue période de dormance pendant laquelle je n’ai pu lire, en vue des oraux d’un concours, que des ouvrages sur l’économie, les politiques culturelles, le management en bibliothèques et autres joyeusetés que je n’ai pas très envie de chroniquer par ici pour des raisons évidentes (notamment parce que j’ai envie de conserver un ou deux lecteurs). Pas le temps, pendant tout un mois, d’ouvrir un roman ou quoi que ce soit qui ressemble de près ou de loin à une lecture de détente, sauf un petit livre parfait pour les circonstances, dans lequel j’ai pu picorer pendant mes pauses : le Livre des êtres imaginaires de Borges, qui se présente comme un dictionnaire rassemblant une vaste liste de créatures forgées par l’esprit humain depuis l’Antiquité.… Lire la suite