Quelqu’un de Robert Pinget

un jour sans fin-quelqu'un-pinget

Il était là, ce papier, sur la table, à côté du pot, il n’a pas pu s’envoler. Est-ce qu’elle a fait de l’ordre? Est-ce qu’elle l’a mis avec les autres? J’ai tout regardé, j’ai tout trié, j’ai perdu toute ma matinée, impossible de le trouver. C’est agaçant, agaçant. Je lui dis depuis des années de ne pas toucher à cette table. Ca dure deux jours et le troisième elle recommence, je ne retrouve plus rien.

Ah, ce papier, ce foutu papier qui a disparu ! On va en entendre parler, dans Quelqu’un. C’est qu’il y tenait, notre narrateur, à ce papier, ce papier que Marie a peut-être fichu à la poubelle mais qu’il cherchera aussi bien dans les arbres au cas où il se serait envolé par la fenêtre, ce fameux papier sur lequel il avait noté… Mais quoi déjà ?… Lire la suite

Monsieur et La Réticence de Jean-Philippe Toussaint

golconde-magritte

A l’occasion de la rentrée littéraire, j’ai lu un extrait de Nue, le nouveau roman de Jean-Philippe Toussaint. A la fois fantasque et sobre, le début de ce roman m’a beaucoup plu et, en attendant de me le procurer, j’ai lu deux romans plus anciens de cet auteur, Monsieur, son deuxième effort, publié en 1986, et La Réticence, paru cinq ans plus tard. Assez loin du style que j’avais découvert dans le court extrait de Nue, ces deux romans sont dans la veine très « ligne claire » de bien des ouvrages parus chez Minuit, mais chacun avec divers petits craquements qui viennent perturber la petite musique d’un style minimaliste , indiquant l’évolution rapide d’un auteur vers une voie qui lui est propre.… Lire la suite