Terres lorraines & Jean Des Brebis d’Emile Moselly (double Prix Goncourt 1907)

terres lorraines - illustration - moisson début XXe siècle

Il n’aura fallu que cinq ans, cinq prix pour que nos dix jurés du Goncourt deviennent des experts de l’embrouille. C’est qu’il est contraignant, ce fichu testament d’Edmond ! Que l’on doive couronner un « ouvrage d’imagination en prose », passe encore ; que l’on privilégie la jeunesse, soit ; mais devoir, systématiquement, nommer un ouvrage paru dans l’année ? Voilà qui est pénible.

Car voilà qu’en 1907, les jurés du Goncourt tombent sur un recueil de nouvelles publié pour une première fois en 1904… Mais réédité par Plon en 1907. Ce recueil, Jean des Brebis ou le livre de la misère d’Emile Moselly, ne fait certes pas l’unanimité – il faut plus de tours de scrutin que d’habitude, et Moselly ne finit par l’emporter que par six voix sur dix.… Lire la suite

La Maternelle de Léon Frapié (Prix Goncourt 1904)

oliver-twist-007

Il y a quelques semaines je vous ai parlé de Force ennemie de John-Antoine Nau, premier roman à recevoir le prix Goncourt. C’était en décembre 1903, et c’était déjà un grand évènement scruté par tous les organes de presse. Aujourd’hui je vous propose d’avancer un an, au 7 décembre 1904, le jour où Léon Frapié reçut à son tour le Goncourt pour la Maternelle.

Contrairement à John-Antoine Nau, Frapié n’en est pas à son coup d’essai. Si c’est bien la Maternelle qui lui valut de devenir célèbre (440.000 exemplaires s’en seraient écoulés, ce qui en fait un succès comparable à ceux des Goncourt d’aujourd’hui), il s’agit de son troisième roman.… Lire la suite

Vernon Subutex 2 de Virginie Despentes

cropped-la-scène-rock

En refermant Vernon Subutex 1, on se disait forcément que le deuxième volume – et le troisième, qui arrive à la rentrée – ferait partie des lectures indispensables de la fin de l’année. Avec ses airs de Comédie Humaine des années 2000 ou de tombeau des figures du Paris rock et punk, ce premier volume était un des romans les plus impressionnants de ce début d’année.

La seule question qui restait en suspens était celle de l’opportunité de donner une suite à ce roman qui semblait se suffire à lui seul, qui constituait un cycle indépendant. Certes, l’arc narratif impliquant une auto-interview inédite du chanteur star Alex Bleach, laissée à Vernon Subutex peu de temps avant que celui-ci tombe dans la précarité – justement à cause de la mort de Bleach -, restait à boucler.… Lire la suite