La Cité de l’indicible peur de Jean Ray

la cité de l'indicible peur - jean ray - illustration

La petite bourgade paisible d’Ingersham tremble. Curieusement, depuis que l’inspecteur Triggs y a pris sa retraite, il s’y passe des choses étranges. Des ombres passent, des miroirs deviennent trompeurs… Alors quand le propriétaires des Grands Magasins d’Ingersham décède brusquement, pratiquement dans les bras du mannequin de bois qui lui sert de compagne, Ingersham cède à la panique – autant que le légendaire flegme anglais le permet, du moins. De vieilles rumeurs ressuscitent : et si « ils » étaient revenus ? « Ils » ? Des spectres sans doute, qui profitent du brouillard persistant dans ce coin de l’Angleterre pour passer inaperçus.

On n’en saura guère plus, pendant longtemps, malgré l’enquête de Triggs, bien obligé de reprendre du service.… Lire la suite

Trois jours et une vie de Pierre Lemaitre

tempete 1999 - lemaitre - trois jours et une vie

Deux ans et demi après son Goncourt, et alors qu’il a annoncé qu’il préparait une suite à Au revoir là-haut – lequel sera bientôt adapté au cinéma -, revoilà Pierre Lemaitre avec un petit roman qui divise ses fans : retour en forme à ses amours d’antan ou texte bâclé pour occuper le terrain ?

Ne faisant pas partie des inconditionnels de l’auteur, je ne saurais dire comment se positionne Trois jours et une vie par rapport aux précédents polars de Lemaitre. Par rapport à Au revoir là-haut, en tout cas, c’est évidemment le jour et la nuit : exit le grand roman historique sur les répercussions de la Première Guerre Mondiale, voilà un bref roman psychologique sur le jeune Antoine, une douzaine d’années, qui tue par accident le fils des voisins, Rémi.… Lire la suite

Dans les bois éternels de Fred Vargas

licorne-cerf

Autant l’avouer tout d’entrée : je ne lis jamais de polars, je n’aime pas ça. Certains peuvent se creuser la tête pendant trois cent pages pour découvrir avant le héros qui a tué le Colonel Moutarde dans la chambre jaune avec le premier volume des oeuvres complètes d’Agatha Christie ; pour ma part, si je suis d’humeur, j’attends que ça se passe en m’ennuyant poliment ; si ce n’est pas le cas je vais directement voir la fin et baste. Je ne sais pas ce que c’est de finir de lire à trois heures du matin parce qu’on veut absolument connaître le fin mot de l’histoire : en toute simplicité, je m’en tape.… Lire la suite

Sable de Wolfgang Herrndorf

sable

Publié aux petites éditions Thierry Magnier, Sable nous arrive d’Allemagne déjà auréolé de plusieurs prix, et généralement salué comme un roman brisant les limites entre les genres et dont la construction serait d’une intelligence remarquable. Même si sa publication française est restée discrète, elle a été accompagnée des mêmes louanges, ici et là, dans la presse. D’abord publié en 2011, Sable est le récit de la quête d’identité de Carl, devenu amnésique après avoir reçu un violent coup sur la tête. Lorsqu’il se réveille, dans une grange au milieu du désert, son seul souvenir est celui de quatre hommes en djellaba qui l’ont poursuivi avant de l’assommer.… Lire la suite

L’Appel du coucou de Robert Galbraith

film-noir4

Deuxième épisode de la reconversion de J.K. Rowling, l’Appel du Coucou a fait couler beaucoup d’encre lorsque la véritable identité de son auteur a été révélée par un indélicat. Dès sa publication, cependant, la critique l’avait largement salué : pari réussi pour l’auteur de Harry Potter qui conquiert petit à petit son statut d’auteur de littérature adulte et s’attaque cette fois-ci, après un roman de moeurs pesant et creux (Une place à prendre), au genre surreprésenté du roman policier.

Il y est donc question de la mort d’une starlette sur lequel planent quelques zones d’ombre. Si la police a conclu rapidement au suicide malgré des témoignages contradictoires, le frère de la victime veut continuer à creuser et s’offre les services d’un détective privé miteux, Cormoran Strike, qu’il connait depuis l’enfance.… Lire la suite

Messe noire d’Olivier Barde-Cabuçon

botticelli_enfer

Messe noire est la deuxième aventure du « commissaire aux morts étranges ». Ce héros aux traits tout à fait séduisants mais absolument impénétrables (comme il se doit) évolue dans le Paris du XVIIIe siècle, flanqué de son père, moine défroqué et scientifique un brin en avance sur son temps puisqu’il a percé les mystères de l’inconscient tel que l’a théorisé Freud et découvert l’intérêt des empreintes digitales dans les enquêtes policières, mais aussi d’une sulfureuse et trouble jeune femme, Hélène, qui a semble-t-il été particulièrement bien dotée par la nature et va donc, comme il se doit encore une fois, essayer de séduire les deux hommes.… Lire la suite

Insoupçonnable de Tanguy Viel

Dial M for Murder Poster

Après La Disparition de Jim Sullivan et Paris-Brest, je continue mon petit tour dans l’oeuvre de Tanguy Viel. Avant de s’attaquer au roman américain et à l’auto-fiction, Viel s’est essayé, à plusieurs reprises d’ailleurs, aux codes du roman policier. Insoupçonnable fait partie de cette « première période » de l’oeuvre de Viel.

De fait, l’intrigue d’Insoupçonnable s’articule autour d’ingrédients bien classiques du polar. Comme dans le Crime était presque parfait, les coupables sont en fait les héros et on est encouragé à prendre parti pour eux. Et, comme dans le célèbre film d’Hitchcock, la machine bien huilée qu’ils ont imaginée va s’enrayer.… Lire la suite