Un journal de rêve de Guy Hocquenghem

Normalien, soixante-huitard, rédacteur de la revue Action, membre du FHAR (Front Homosexuel d’Action Révolutionnaire), auteur en 1972 d’un coming-out tonitruant dans les pages du Nouvbel Obs et d’un livre révolutionnaire, le Désir homosexuel, pourfendeur dans Lettre ouverte à ceux qui sont passés du col Mao au Rotary de ceux qui trahirent dès les années 70 les idéaux de 68 (dans l’essai), Guy Hocquenghem représente bien l’effervescence des milieux de gauche de mai 68 au premier septennat de François Mitterrand – il meurt peu de temps après sa réélection, en août 1988, des suites du Sida. De 1970 à 1987, il signe dans la presse, en plus de son travail de romancier et d’essayiste, un nombre conséquent d’articles dont certains ont contribué à révolutionner la vision de l’homosexualité en France.… Lire la suite

Force ennemie de John-Antoine Nau (Prix Goncourt 1903)

extraction-de-la-pierre-de-folie-par-jerome-bosch - en-tete force ennemie

Les membres de l’Académie des Goncourt se sont donc réunis hier soir, chez Champeaux, et ont procédé, après leur dîner mensuel, à un vote prévu pour attribuer le prix de 5000 francs prévu par le testament d’Edmond de Goncourt.

Parlant à un de nos collaborateurs qui reproduisait ses déclarations dans les échos de dimanche matin, M. Gustave Geffroy, un des académiciens, déclarait : « Nous décernerons le prix à la majorité des suffrages exprimés ; nous espérons faire une bonne oeuvre et en désigner une autre à l’attention du public ! »

Faisons donc tout de suite connaître le nom de l’heureux lauréat, ce nom, inconnu hier du grand public, sera aujourd’hui partout répandu : John-Philippe (sic) Nau.

Lire la suite