Le Livre des Baltimore de Joël Dicker

joel dicker - pub ds writer - Le livre des Baltimore

Comme à peu près tout le monde, je m’étais laissé séduire sans faire trop de difficultés en 2012 par la Vérité sur l’affaire Harry Québert. Certes, ce roman était si mal écrit qu’on avait souvent l’impression de lire une mauvaise traduction depuis l’américain, le personnage de pseudo-écrivain illustre qu’était Harry Québert était d’une médiocrité telle qu’on pouvait difficilement y croire plus de dix secondes, la fin de l’enquête était d’une stupidité remarquable, et j’avais été outré que l’Académie Française le couronne, mais il n’empêche que j’avais accepté de me laisser mener par ce page-turner efficace malgré tout et largement inspiré de Philip Roth – que j’aime énormément.… Lire la suite

Faites vos valises les enfants, demain on va en Amérique ! de Valérie Tordjman

19460_0_600x450_e3b6501b0986d71854e083857abe25f6464265f7

Je me souviens que mon oncle avait une 11CV immatriculée 7070 RL2.
Je me souviens de Lester Young au Club Saint-Germain; il portait un complet de soie bleu avec une doublure de soie rouge.
Je me souviens que je me demandais si l’acteur américain William Bendix était le fils des machines à laver.
Je me souviens que Caravan, de Duke Ellington, était une rareté discographique et que, pendant des années, j’en connus l’existence sans l’avoir jamais entendu.

Ca, évidemment, c’est du Perec. Riche idée que ces fameux « Je me souviens », écriture du moi fragmentée et écho générationnel. Des petits morceaux de mémoire le plus souvent banals, pour la plupart exclus des livres d’histoire et pourtant partagés par toute une tranche d’âge.… Lire la suite