Monologues de la boue de Colette Mazabrard

Photo de Raymond Depardon - monologues de la boue

Nuit. Passé le village des sources de la Saône, évité l’orage. Les vachettes broutent et pètent. Un chevreuil, lui aussi, vient paître l’herbe épaisse. Les tiges poussent. Les nuages préparent la pluie.

Dans la forêt, tu déranges la belette à la blanche poitrine.

La pluie redonne à la forêt sa sombre lumière calme, la compagnie retrouvée des limages. Lecture à l’abri, sur le banc de pierre de la chapelle à la Vierge bleue.

Entre le Pas-de-Calais et la Belgique, entre Verdun et Commercy,  entre Oviedo et Saint-Jacques de Compostelle, une femme marche. Sans réel but, sans réelle motivation. Trois marches pour trois saisons – trois étés successifs- qui, à chaque fois, projettent cette femme dans les marges.… Lire la suite

La Fin du vandalisme de Tom Drury

midwest barn

Quelque part dans le Midwest profond se trouve le comté de Grouse, fait de petites villes dont les points névralgiques sont la boutique du barbier et le bureau du shérif, de granges égarées au milieu de champs immenses, de chemins cabossés qui ne connaissent pas les embouteillages. On ne saura pas si ce comté, semblable à des dizaines d’autres, se trouve dans le Minnesota, l’Indiana ou le Wisconsin, puisqu’il n’existe que dans les romans de Tom Drury, qui en a fait le centre de son oeuvre. Il est même, avec sa topographie, son ambiance bien particulière, presque hors du monde, le premier personnage de ce roman qui en compte plus de soixante-dix – une liste à la fin du volume permet de s’y retrouver, et ce n’est pas une mince affaire.… Lire la suite