La Maternelle de Léon Frapié (Prix Goncourt 1904)

oliver-twist-007

Il y a quelques semaines je vous ai parlé de Force ennemie de John-Antoine Nau, premier roman à recevoir le prix Goncourt. C’était en décembre 1903, et c’était déjà un grand évènement scruté par tous les organes de presse. Aujourd’hui je vous propose d’avancer un an, au 7 décembre 1904, le jour où Léon Frapié reçut à son tour le Goncourt pour la Maternelle.

Contrairement à John-Antoine Nau, Frapié n’en est pas à son coup d’essai. Si c’est bien la Maternelle qui lui valut de devenir célèbre (440.000 exemplaires s’en seraient écoulés, ce qui en fait un succès comparable à ceux des Goncourt d’aujourd’hui), il s’agit de son troisième roman.… Lire la suite

Soumission de Michel Houellebecq

De temps en temps nous parvient un livre tellement noyé dans le bruit médiatique qu’il serait vain de le lire en faisant comme si on ne savait rien de la polémique. C’est évidemment le cas de Soumission, dont on nous a rebattu les oreilles pendant toute la première semaine de janvier. Le pitch, vous le connaissez : en 2022, battant Marine Le Pen au deuxième tour, le fondateur du parti « Fraternité Musulmane » accède à la fonction présidentielle. S’ensuit un certain nombre de changements politiques et culturels profonds, de l’adoption généralisée de la polygamie à… Non, en fait, c’est à peu près tout.… Lire la suite

L’Ordinateur du paradis de Benoît Duteurtre

passe moi l'ciel

Cher jury du prix Goncourt,

Cette année j’ai décidé de me lancer un petit défi pour pimenter ma rentrée littéraire : lire les 15 romans figurant dans ta première sélection. Je me doutais bien que ce ne serait pas facile : vu la tronche qu’ont certains lauréats des années passées, il était évident que parmi les nommés se trouveraient quelques romans à peine dignes de caler une commode branlante. Jusque-là, j’ai certes un peu pesté, je me suis ennuyé poliment parfois, mais je dois reconnaître que tu as fait un ou deux choix assez audacieux qui m’ont ravi. Mais cette fois, jury, il va falloir que tu m’expliques.… Lire la suite