L’Armoire de Pierre Bourgeade

armoire - narnia

De l’autre côté du mur, c’était la liberté. Il se levait la nuit, il ouvrait la fenêtre, il regardait vers l’Ouest. Mais la maison qu’il habitait n’était pas assez haute pour qu’il pût voir de l’autre côté du Mur. C’était un vieil immeuble de briques que la plupart de ses habitants avaient abandonné, ou dont ils avaient été chassés car, régulièrement, la police passait et emmenait des gens, sans qu’on sût pourquoi, vers une destination inconnue. Le Mur était fait de béton. Il était hérissé de barbelés. Tous les cinq cents mètres se dressait, adossé au Mur, un mirador, où se tenaient des guetteurs armés de fusils et de mitrailleuses.

Lire la suite

Épépé de Ferenc Karinthy

brueghel - tour de babel - épépé

Alors qu’il monte dans l’avion qui doit l’emporter à Helsinki, où il se rend à un congrès de linguistes, Budaï ne peut guère imaginer qu’il se réveillera, quelques heures plus tard, dans un pays inconnu, qu’il se révèle incapable d’identifier, et où tous les habitants parlent une drôle de langue qui ne lui rappelle aucune de celles qu’il parle – lesquelles incluent tout de même le hongrois, l’anglais, le français, l’espagnol, l’allemand, pas mal de russe, d’italien, de latin, sans compter toutes celles qu’il baragouine plus ou moins.

Budaï s’est-il trompé d’avion, y a-t-il eu un malentendu, s’est-il présenté au mauvais terminal ?… Lire la suite