Les Soleils des Indépendances d'Ahmadou Kourouma

J’ai un problème avec la littérature francophone subsaharienne. A cause de certains a priori, peut-être, mais d’expérience j’y ai toujours trouvé des propriétés similaires, que l’on parle de littérature du Bénin, du Cameroun ou de Côte d’Ivoire – territoires pourtant vastes. Tout ce que je connais de cette littérature, ce sont des romans marqués au fer rouge par un genre très spécifique de réalisme social, où les préoccupations politiques sont toujours au premier plan. Il y  est nécessairement question de (dé)colonisation et de la lente marche vers l’indépendance totale et la prospérité – rien de plus normal d’ailleurs. Le tout sur fond de traditions qui constituent pour moi un véritable mur – j’aimerais en savoir plus, et peut-être devrais-je lire des essais sur la question si vraiment je voulais y comprendre quelque chose -, les références culturelles m’échappant toujours dans la mesure où les auteurs sont généralement assez peu explicites.… Lire la suite

Le Convoi de l’eau d’Akira Yoshimura

800px-Itsukushima_torii_distance

Sur les bords de la rivière K, un hameau va être englouti par un lac artificiel nécessaire à l’alimentation d’une centrale hydroélectrique. Le village, de tous temps, est resté coupé du monde et n’a été découvert qu’une fois le projet de barrage lancé. Il abrite une poignée d’habitants qui vivent dans des maisons couvertes de mousse, en autarcie, et selon des traditions perdues depuis longtemps. Qui se souciera donc de ces quelques âmes forcées à l’exil ? Personne, excepté peut-être un des ouvriers envoyés sur place pour réaliser les premiers les premiers travaux : sondage du sous-sol, creusement de tunnels à la dynamite. … Lire la suite