Le Grand Paris d’Aurélien Bellanger

grand paris - carte des transports

Alexandre Belgrand n’était pas particulièrement promis à un destin national. Enfant de l’Ouest parisien, entre Nanterre, la Défense et Puteaux, il bénéficie certes d’une enfance plutôt dorée et peut prétendre, après son bac, à une école de commerce assez reconnue. Mais c’est la rencontre d’un de ses enseignants, Machelin, spécialiste de l’histoire urbaine de Paris  et visiteur du soir du « Prince », ministère de l’Intérieur aux aspirations présidentielles, qui changera tout. Introduit dans les cercles du pouvoir, Belgrand finira par se voir confier une mission d’envergure : dessiner les contours du futur Grand Paris.

On se retrouve là plus ou moins en terrain connu par rapport aux précédents romans de Bellanger, la Théorie de l’information et l’Aménagement du territoire.… Lire la suite

Les Etats et Empires du Lotissement Grand Siècle de Fanny Taillandier

lotissement-les-etats-et-empires-du-lotissement-grand-siecle

Little boxes on the hillside
Little boxes made of ticky tacky
Little boxes on the hillside
Little boxes all the same.
There’s a pink one and a green one
And a blue one and a yellow one
And they’re all made out of ticky tacky,
And they all look just the same.

S’il fallait choisir une chanson pour accompagner la lecture des Etats et Empires du Lotissement Grand Siècle de Fanny Taillandier, ce serait immanquablement le Little Boxes de Malvina Reynolds – que vous connaissez forcément, surtout s’il vous est arrivé de regarder la série Weeds il y a une dizaine d’années.… Lire la suite

L’Aménagement du territoire d’Aurélien Bellanger

aerotrain-bertin-l'amenagement-du-territoire

Quand on prend le train au départ de la gare d’Austerlitz vers Orléans, on passe le long d’un drôle d’aqueduc désaffecté et couvert de tags, perdu au milieu des champs, long de quelques kilomètres, et qui ne semble avoir ni début ni fin. Cet aqueduc est le vestige de l’Aérotrain, train sur coussin d’air à grande vitesse (jusqu’à 422 km/h lors des tests) qui fut l’objet d’expérimentations dans les années 60, et fut promis à un bel avenir au début des années 70, jusqu’à ce que le projet soit soudain abandonné au profit du TGV que nous connaissons.

Ce projet avorté aux airs rétro-futuristes, porté par Jean Bertin, fait partie des éléments centraux du second roman d’Aurélien Bellanger qui, après s’être intéressé dans le très bon La Théorie de l’information au destin de Xavier Niel de ses débuts dans le Minitel rose à son explosion avec le fournisseur d’accès Free, se penche sur le cas d’entrepreneurs plus traditionnels, qui bâtissent leur empire sur l’aménagement du territoire et luttent les uns contre les autres pour défendre leurs intérêts.… Lire la suite