Les cosmonautes ne font que passer d’Elitza Gueorguieva

iouri gagarine - les cosmonautes ne font que passer - elitza gueorguieva

Pourquoi les parents choisissent-ils de s’enfermer tous les soirs dans la salle de bains, avec tous les robinets ouverts, pour discuter ? Pourquoi le père Gel a-t-il soudain été remplacé par le Père Noël ? Qu’est-ce qu’un vrai communiste ? Une petite fille peut-elle devenir Iouri Gagarine ? Et pourquoi Constantza, qui a de la famille en Grèce, a-t-elle de vraies Barbie au lieu des jouets habituels ?

Ces questions, et mille autres à leur suite, la narratrice de Les Cosmonautes ne font que passer, le premier roman très autobiographique d’Elitza Gueorguieva, ne cesse de se les poser. Avec une fausse naïveté mais un vrai sens de la dérision, Elitza Gueorguieva replonge dans son enfance pour raconter la vie en Bulgarie dans les années qui ont précédé la Chute du Mur, et celles qui ont directement suivi.… Lire la suite

L’Armoire de Pierre Bourgeade

armoire - narnia

De l’autre côté du mur, c’était la liberté. Il se levait la nuit, il ouvrait la fenêtre, il regardait vers l’Ouest. Mais la maison qu’il habitait n’était pas assez haute pour qu’il pût voir de l’autre côté du Mur. C’était un vieil immeuble de briques que la plupart de ses habitants avaient abandonné, ou dont ils avaient été chassés car, régulièrement, la police passait et emmenait des gens, sans qu’on sût pourquoi, vers une destination inconnue. Le Mur était fait de béton. Il était hérissé de barbelés. Tous les cinq cents mètres se dressait, adossé au Mur, un mirador, où se tenaient des guetteurs armés de fusils et de mitrailleuses.

Lire la suite

Vilnius Poker de Ričardas Gavelis

vilnius poker gosia herba detail

Depuis 2004, les éditions Monsieur Toussaint Louverture se sont fait une spécialité de dénicher des romans étrangers iconoclastes, quasiment devenus des classiques en leurs pays mais jamais publiés en France. Si leur domaine de prédilection reste la littérature américaine, elles font aujourd’hui une première incursion dans les pays baltes, avec la publication de Vilnius Poker de l’écrivain lituanien Ričardas Gavelis.

Ce roman-monstre, publié en 1987, a occupé son auteur pendant huit ans. Rédigé dans les dernières années de l’URSS, il est une réaction volcanique à la lourdeur de l’occupation soviétique de la Lituanie et à la négation de l’identité du peuple lituanien.… Lire la suite

Le Pingouin d’Andreï Kourkov

nz-otgpns-8

A quoi pouvait ressembler la vie dans un pays de l’ex-URSS, quelques années après l’éclatement du bloc soviétique ? Comment un pays comme l’Ukraine a-t-il pu traverser cette période de transition et de reconstruction ? Voilà des questions que l’histoire contemporaine aborde peu, et qui sont pourtant passionnantes. Etant trop jeune pour avoir vécu en direct l’évolution de ces pays  juste après leur indépendance, j’étais particulièrement intéressé par Le Pingouin, de l’auteur ukrainien d’expression russe Andreï Kourkov, censé peindre « un tableau impitoyable de l’ex-Union Soviétique ».

Pour cette plongée dans la société ukrainienne des années 90, Kourkov choisit de se focaliser sur Victor Zolotarev, un écrivain raté qui, pour gagner sa croûte, accepte de travailler pour la rubrique nécrologique d’un quotidien.… Lire la suite